top of page

Assassination Classroom · Matsui Yusei


Titre : Assassination Classroom

Auteur : Matsui Yusei

Streaming : Amazon Prime Video




Pour commencer mon avis sur ce manga et cet animé, sachez que les deux sont terminés, finis, et que vous allez pleurer à la fin.

C’est vrai qu’au premier abord, on se demande ce que c’est que ce truc. Le titre nous annonce une histoire d’assassins, d’école, mais qu’est-ce qu’on voit en gros plan sur toutes les affiches et toutes les couvertures ? Un énorme poulpe jaune.


Très franchement, j’ai commencé à regarder l’animé sur Netflix (quand il était sur Netflix, il est aujourd'hui chez Amazon Prime Video) parce que c’était le confinement et qu’il fallait bien que j’occupe mes soirées d’une manière ou d’une autre. Et bien… je n’ai pas dormi, la nuit où je l’ai commencé. J’ai regardé les deux saisons d’un seul coup, et j’étais pas prête. Clairement.


L’histoire commence de manière très humoristique, le premier biais de cette histoire est très clairement l’humour à la japonaise, complètement étrange et farfelu. Le pitch est simple. Un poulpe jaune de taille gigantique menace de détruire la Terre d’ici un an. Il est d’accord pour qu’on essaie de le tuer. Sauf qu’il est littéralement impossible de l’approcher. Doué d’une vitesse extraordinaire, d’un intellect très clairement au-dessus de la moyenne, il ne se laisse pas faire. Et pour ajouter à tout ça, il a des conditions. Il veut, pendant l’année qu’il reste avant qu’il ne fasse exploser la Terre, enseigner auprès de la classe des Troisièmes E. Pourquoi ? On ne sait pas. On se dit juste que c’est un poulpe jaune chelou inventé par un mangaka japonais.


Et puis on regarde la série ou on lit le manga.

Et puis on comprend.

Et puis on pleure.


Les rebondissements dans cette histoire sont excellents, très bien maniés. Bizarrement, les actions des personnages ne nous semblent pas si étranges ou irréels que ça. Tout en devient presque logique. Presque, hein. On parle quand même d’un poulpe jaune géant qui parle. Et qui change de couleur, aussi.


La diversité des personnages est incroyable, surtout dans leurs personnalités. On réussit à se souvenir de tous, bien qu’ils soient plus d’une vingtaine. L’humour est parfait et les leçons de vie s’appliquent même à la vraie vie ; Koro-sensei m’a appris des choses. Je déconne pas.


Et alors, petit plus, la musique de l’animé est géniale !


Si vous ne connaissez pas l’histoire rocambolesque de Koro-sensei, Nagisa, Karma, et tous les élèves de la Troisième E, je vous conseille à mille pourcent de regarder ou de lire l'œuvre de Matsui Yusei.


Et oui, il y a un petit peu de romance dedans. Mais c’est léger. Et c’est hilarant.

Posts récents

Voir tout

Comentários


Ananas

+

BICYCLETTES

bottom of page