top of page

Ca peut pas rater · Gilles Legardinier


Titre : Ca peut pas rater

Auteur : Gilles Legardinier

Edition : Pocket




Je n'ai pas aimé ce livre. On m'avait dit beaucoup de bien de Gilles Legardinier, j'avais déjà lu un de ses romans que j'avais a-do-ré. Mais voilà, ce n'était pas une romance. Là, si.


Le début de l'intrigue était prometteur, pourtant ! Un peu déjà-vu, mais on est dans la romance, ce n'est pas surprenant. Marie, bien qu'un peu trop philosophique à mon goût, a eu des répliques qui m'ont fait rire. Emilie est un personnage sympa aussi. Mais, à part ça... je n'ai pas aimé. Mais alors, pas du tout. L'histoire d'amour entre Marie et *spoil* est un peu mignonne. Un peu. C'a été expédié très vite sur la fin, c'est dommage. En fait, au final, l'histoire se concentre sur le reconstruction de Marie après sa déception amoureuse. Et j'ai eu du mal avec sa manière de voir les choses...


Je m'explique. Marie pense le monde de manière très manichéenne et clichée, ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose ; on est au début du roman, elle n'a pas connu tant de choses que ça (elle sort d'une relation psychologiquement abusive qui plus est). ""Tous les hommes sont faits comme ça. Toutes les femmes sont faites comme ça."" Point, à la ligne. Bon. Pourquoi pas. On se dit qu'elle va évoluer au fur et à mesure de ce qu'elle va vivre dans le roman... Beh pas tant que ça.


Cette manière de penser au début du roman est renforcée encore et encore. Le fossé entre les hommes et les femmes est creusé à la tractopelle au fur et à mesure des pages. Il y a de jolis moment d'amitié, de découverte personnelle... mais pas assez pour contrebalancer. Plusieurs passages m'ont mis hors de moi, vraiment. Les morales de ce roman sont manichéennes et clichées, et pas forcément dans le bon sens. Il manque, en fait, de la nuance. Beaucoup, beaucoup de nuance.


Ah, et aussi, j'ai eu du mal avec les dialogues. Ca m'avait pas frappé dans l'autre livre que j'ai lu de lui, mais là, s'il n'y avait pas eu les marques d'un dialogue... beh j'aurais pas forcément compris que c'en était. Les phrases n'avaient pas de marques de paroles, étaient tournées de manière très peu naturelles, ça m'a un peu gêné dans ma lecture.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ananas

+

BICYCLETTES

bottom of page