OLD TIME GENTLEMEN

Chapitre 21 - EUROPE

  - Bon, on s'y met ? s'excitait Pietro en sautillant sur place.

  - Calme-toi, toi ! grogna Robin. Tu me fatigues.

  - Et puis normalement le scellé n'a besoin que de nos trois sangs ; le tien n'y a été ajouté qu'après, ajouta Nathanaël, penché sur le coffre qu'il n'arrivait pas à ouvrir.

  - Bon, Nate ! s'impatienta Jason. Tu l'ouvres ou pas cette foutue boite ? Je croyais que c'était toi qui l'avais fermée ?

  - C'était un autre temps, Jason... et je m'en souviens plus forcément...

 

  Robin et Jason prirent une mine déconfite ; tandis que Pietro boudait dans son coin. Les trois jeunes femmes jusqu'alors silencieuses quant aux sujets de conversations des garçons - préférant discuter entre elles pour se présenter et se connaître - firent entendre leurs voix.

 

  - Vous savez que la magie est revenue... et que donc vous pouvez l'ouvrir comme ça... suggéra Alexandra.

  - Pietro, tu peux essayer ? ajouta Rebecca en s'approchant.

 

  Sur ces mots, le jeune homme retrouva tout son enthousiaste. Il s'approcha en sautillant de la boite et posa ses mains dessus. Malheureusement, cela n'eut pas l'effet escompté. La boite le rejeta violemment dans un éclair bleuté semblable à celui qui avait également projeté Jason en arrière à l'entrée de la cathédrale.

 

  - Bon, il semblerait que la magie soit contre vous, les mecs, dit Dorothée. Vous lui avez fait quoi au juste ?

  - Elle a compris qu'on essayait de la calmer. Du coup, elle veut pas qu'on s'approche des reliques... comment...

 

  Tandis que les quatre immortels se torturaient l'esprit pour essayer de trouver une solution, Alexandra soupira et s'approcha du coffret. Elle l'effleura du bout des doigts, se concentrant. Au bout de plusieurs secondes, un très léger déclic se fit et l'objet s'ouvrit en deux. Apparut alors aux yeux de l'étudiante une magnifique coupe en or. Sans pied, elle reposait en parfait équilibre sur une très petite partie courbée. Le reste de l'or était incrusté de pierres précieuses et de moulures.

  Dès que l'objet fut en vue, Dorothée s'approcha et ne put s'empêcher de le prendre délicatement entre ses mains. L'objet était vraiment magnifique et avait été parfaitement préservé. En le retournant pour l'examiner, elle remarqua la même marque qu'elle avait découverte sur la pierre que Robin avait récupérée sur l'Île de Pâques. Elle ne comprenait toujours pas pourquoi ce symbole particulier avait été utilisé mais cela ne faisait que renforcer son intérêt.

  Ce fut Rebecca qui sortit les quatre garçons de leurs bavardages incessants. De même qu'il y avait plus d'une heure, elle avait pris les devants pour entrer dans la cathédrale. Contrairement à Jason, lorsque la journaliste s'était approchée de la grande porte aucune décharge ne l'avait touchée. Elle avait réussi à ouvrir le battant sans aucun problème. Les garçons étaient restés sans voix ; mais les trois filles comprenaient maintenant que la magie tentait de garder sa liberté et refusait que les immortels ne la scellent.

 

  - Messieurs... chantonna Rebecca. C'est ça que vous vouliez ?

  Son doigt indiqua la coupelle toujours dans les mains de Dorothée. Ils se ruèrent dessus, Robin la prenant vivement des mains de l'archéologue amateur ce qui lui valut un regard assassin.

  Ils firent place nette sur l'autel. Il fallait se dépêcher ; même s'il n'y avait rien de vraiment urgent à faire le rituel, les garçons sentaient tout de même une pression sur leurs épaules. Ils devaient réussir à sceller la magie afin qu'elle redevienne contrôlable. Sinon, ils ne pouvaient garantir comment tout cela allait se terminer.

  La table, au centre de la nef de la cathédrale, ressembla bientôt à l'image que l'on pouvait se faire d'un autel pour un rituel plus ou moins satanique. Robin demanda à Dorothée de dessiner un nœud celtique de flammes sur la nappe blanche qui laissèrent une traînée de suie noire une fois éteinte. Ils disposèrent alors au centre la coupe et se positionnèrent autour.

  Tandis que Pietro restait en retrait, un peu boudeur de ne pas être autoriser à faire le rituel, les trois jeunes femmes regardaient avec beaucoup d'intérêt ; bien que plus éloignées, les garçons n'étant pas certains de ce qu'il pouvait se passer. Aucun d'eux ne se souvenait vraiment de comment cela s'était passé six mille ans auparavant.

  Avant que le rituel ne commence, à la stupéfaction des trois jeunes femmes, Nathanaël, Robin et Jason se débarrassèrent de leur veste, tee-shirt ou autre chemise.

 

  - Vous allez faire un strip-tease ou quoi ? s'enquit Alexandra.

© 2020 by Maderose. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now